Quand les banques se concentrent (beaucoup) trop sur les comptes courants de leurs clients